Dictée qui n'a pas pris une ride....

> Raymond Devos aurait pu signer ce texte.
> > "Ce n’est pas du PIVOT, mais à faire"
> > "Dictée irrésistible !"
>
> > > > > "Cette dictée est incroyable mais vraie. Ne manquez pas de la > > > > lire, c'est génial."
> > > > > "On dira après que le français n'est pas compliqué !"
> > > > > "(Ce petit texte, que je vous laisse savourer, donné en dictée, a > > > > été trouvé dans un vieil almanach)"
> >
>
> > > > > Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.
> > > > > De ce mariage, est né un fils aux yeux pers. (/ pers = de couleur > > > > indéfinissable entre bleu et vert)
> > > > > Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire.
> >
> > > > > Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant > > > > d'être Lamère était Lepère.
> > > > > Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et > > > > la mère est Lamère, bien que née Lepère.
> > > > > Aucun des deux n'est maire.
> >
> > > > > N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas > > > > d'impair en signant Lamère.
> > > > > Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
> >
> > > > > Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, > > > > son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.
> >
> > > > > La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
> > > > > Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, > > > > vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son > > > > petit-fils.
> >
> > > > > Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne > > > > trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de > > > > la mer, et chacun s'y perd !
> >
> A envoyer à Noël Mamère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog